Après avoir découvert presque par hasard After the wedding (disons que j'étais simplement intéressé de voir Mads Mikkelsen autrement que dans son rôle de Casino Royale et que le film faisait partie des nominés aux Oscars l'année dernière), je suis tombé sous le charme. Vu, revu et même rerevu, impossible de me lasser de ce fleuve d'émotions qui émane de la réalisation parfaite de Susanne Bier, l'une des réalisatrices danoises les plus prometteuses qui sortira la semaine prochaine en France son premier film anglophone Things We Lost in the Fire avec Halle Berry et Benicio Del Toro.

Quoiqu'il en soit, suite à cela, j'ai décidé de m'intéresser plus en profondeur au cinéma danois en commençant évidemment par la filmo de la même réalisatrice, Susanne Bier. Ont donc été au programme ces dernières semaines Open Hearts (2003) et Brødre (2004). Définitivement spécialiste dans la mise en scène et l'expression des relations entre ses personnages, elle maîtrise de bout en bout sa narration et ses personnages. C'est peut-être la faiblesse du scénario d'Open Hearts qui me fait préférer Brødre. Le thème musical de ce dernier est juste parfait, ça m'a d'ailleurs rappelé Babel par moment.

S'il y en a un à voir parmi ces trois-là : After the wedding. Si vous appréciez celui-là, jetez-vous sur les deux autres.