“Michael Jordan plays ball.
Charles Manson kills people.
I talk. Everyone has a talent.”

With a Buzz in Our Ears We Play Endlessly

Titre anglais du cinquième et dernier album de Sigur Rós sorti fin juin 2008, With a Buzz in Our Ears We Play Endlessly (Með suð í eyrum við spilum endalaust) marque le retour du groupe islandais trois ans après Takk.

A n'en pas s'en faire, le style Sigur Rós est bel et bien conservé avec ces sonorités bien à eux qui signent d'authenticité chacun de leurs morceaux. Cet album est cependant plus posé que les précédents et notamment Takk dans lequel on retrouvait des titres aux mélodies bien chargées. Cela s'intègre bien dans un environnement plus orienté ambiance tout en conservant cette mélancolie si chère au style musical islandic.

Avec des titres comme Með suð í eyrum, Festival ou encore Gobbledigook et son fameux clip, ce cinquième album est sans aucun doute une belle réussite dans la continuité des aspirations et des oeuvres du groupe.


5:55

Derrière ce titre aux allures daft-punkiennes se cache en réalité le nom du dernier album de Charlotte Gainsbourg. Bon. Ok. Ca date un peu : août 2006.

J'avais eu l'occasion de le survoler à l'époque et l'avais mis de côté pour mieux le considérer plus tard. Plus tard, c'était la semaine dernière. L'album 5:55 est le second album de Charlotte Gainsbourg, après Charlotte For Ever sorti 1986. Fruit d'une collaboration avec plusieurs artistes ayant notamment participé à l'album Pocket Symphony de Air et Air eux-mêmes, il n'y a donc rien d'étonnant à ce que l'on retrouve une forte inspiration Air dans la plupart des titres de l'album.

A entendre sa voix, on se dit que les sonorités qui lui ont été apportées sont inévitables et divinement complémentaires. 5:55 a gagné sa place dans ma playlist et Dieu sait qu'il est dur d'y entrer en ces temps difficiles.

Pour un aperçu de l'album, c'est par ici.


It's Never Been Like That

Au commencement, Phoenix et Darlin' sont deux groupes français ayant contribué à l'épanouissement de la French Touch. Ils ont longtemps été considérés comme très proches de par leur orientation musicale. Plus tard, l'un des membres de Darlin' quittera le groupe et sera approché lors d'une tournée par Phoenix, qu'il rejoindra. Restent alors Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo dans le groupe Darlin' qui deviendront Daft Punk peu après.

Phoenix forge sa réputation avec les titres If I Ever Feel Better et Too Young de leur premier album United qui font connaître le groupe un peu partout dans le monde. Aussi étrange que cela puisse paraître, Phoenix est très reconnu en Allemagne, Suède, Norvège et Angleterre mais très peu en France même à l'heure actuelle. S'ensuit alors deux albums Alphabetical et It's Never Been Like That marquant pour le groupe un changement de registre. En effet, alors que Daft Punk a continué dans son style originel, Phoenix a délaissé la French Touch pour des influences plus rock.

Malgré la nostalgie de leur French Touch, j'ai été séduit par leur dernier album It's never been like that, moins lourd et moins lassant à l'oreille que Alphabetical. D'après le site officiel, Phoenix enregistre actuellement son prochain album dont la sortie est prévue pour cette année.