“Michael Jordan plays ball.
Charles Manson kills people.
I talk. Everyone has a talent.”

5:55

Derrière ce titre aux allures daft-punkiennes se cache en réalité le nom du dernier album de Charlotte Gainsbourg. Bon. Ok. Ca date un peu : août 2006.

J'avais eu l'occasion de le survoler à l'époque et l'avais mis de côté pour mieux le considérer plus tard. Plus tard, c'était la semaine dernière. L'album 5:55 est le second album de Charlotte Gainsbourg, après Charlotte For Ever sorti 1986. Fruit d'une collaboration avec plusieurs artistes ayant notamment participé à l'album Pocket Symphony de Air et Air eux-mêmes, il n'y a donc rien d'étonnant à ce que l'on retrouve une forte inspiration Air dans la plupart des titres de l'album.

A entendre sa voix, on se dit que les sonorités qui lui ont été apportées sont inévitables et divinement complémentaires. 5:55 a gagné sa place dans ma playlist et Dieu sait qu'il est dur d'y entrer en ces temps difficiles.

Pour un aperçu de l'album, c'est par ici.


Kanye West, Daft Punk aux Grammy Awards

Tout le monde le sait, Kanye West et Daft Punk ont récemment collaboré pour produire un mix rap/electro basé sur le célèbre Harder Better Faster Stronger et intitulé Stronger. Le résultat en était tout aussi bon que surprenant.

Cette nuit, à Los Angeles, à l'occasion de la cérémonie des Grammy Awards, Kanye West interprétait ce morceau, à priori seul s'achevant par la participation surprise de Daft Punk du haut de leur pyramide.

Par ailleurs, lors d'un concert de Daft Punk à Brooklyn, le réalisateur Olivier Gondry (frère aîné de Michel Gondry) a profité de l'occasion pour prêter quelque 250 caméras au public afin de filmer le concert d'autant de points de vue. La vidéo résultant de cette mise en oeuvre se trouve sur le CD single du remix Harder Better Faster Stronger. La voici.


It's Never Been Like That

Au commencement, Phoenix et Darlin' sont deux groupes français ayant contribué à l'épanouissement de la French Touch. Ils ont longtemps été considérés comme très proches de par leur orientation musicale. Plus tard, l'un des membres de Darlin' quittera le groupe et sera approché lors d'une tournée par Phoenix, qu'il rejoindra. Restent alors Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo dans le groupe Darlin' qui deviendront Daft Punk peu après.

Phoenix forge sa réputation avec les titres If I Ever Feel Better et Too Young de leur premier album United qui font connaître le groupe un peu partout dans le monde. Aussi étrange que cela puisse paraître, Phoenix est très reconnu en Allemagne, Suède, Norvège et Angleterre mais très peu en France même à l'heure actuelle. S'ensuit alors deux albums Alphabetical et It's Never Been Like That marquant pour le groupe un changement de registre. En effet, alors que Daft Punk a continué dans son style originel, Phoenix a délaissé la French Touch pour des influences plus rock.

Malgré la nostalgie de leur French Touch, j'ai été séduit par leur dernier album It's never been like that, moins lourd et moins lassant à l'oreille que Alphabetical. D'après le site officiel, Phoenix enregistre actuellement son prochain album dont la sortie est prévue pour cette année.


Paris, June 14th 2007

A Bercy ce jour-là avait lieu le premier concert Daft Punk en France depuis 10 ans et l'unique en France parmi leur tournée mondiale. Bien qu'ayant été au courant de ce concert suffisamment tôt pour obtenir des places, j'ai fini par abandonner l'idée, convaincu que j'aurais l'occasion d'écouter leur prestation par la suite.

La semaine qui a suivi le concert sont apparus sur le Web tout plein de médias du concert dont une version audio intégrale du concert et des vidéos des différentes parties. Le visionnage de quelques unes de ces vidéos a suffi pour me faire profondément regretter de ne pas y avoir assister. Un channel dédié à Alive 2007 et regroupant une grande partie de ces vidéos est disponible sur YouTube.

Dans une interview donnée à A Nous Paris par Thomas Bangalter à propos de leur spectacle :

On essaie toujours d'arriver avec des nouveaux projets, des choses qui nous motivent tous les deux. Pour avancer, il nous faut ce challenge. Il y a dix ans, pour la scène, on se contentait de poser notre matériel sur des tables, et puis on jouait ; c'était de l'improvisation totale, avec zéro lumière et zéro mise en scène ! Par rapport aux concerts des autres, on s'est posé des questions : qu'est-ce qu'on aime, qu'est-ce qui manque, qu'est-ce qu'on aimerait voir ?... Ce qu'on cherche à produire, c'est un condensé d'énergie entre la musique, les images et les couleurs. Il y en a beaucoup pour les oreilles, mais aussi pour les yeux.

Dans cette même interview format papier, Thomas Bangalter annonçait qu'il n'y aurait probablement pas de DVD Alive 2007 pour la simple et bonne raison que des milliers de vidéos étaient déjà en ligne et qu'il revenait au public de s'approprier le spectacle. Dommage pour un concert où son et lumière jouaient parts égales.